Tempête médiatique sur Puteaux

Gros temps pour le Maire de Puteaux en cette fin d’année, à qui la presse ne laisse plus un poil de sec…

L’automne avait été calme. A la nomination du Fils aimé, Vincent Franchi, au titre de « super adjoint » (6 délégations majeures pour un frêle jeune homme), les journaux s’étaient contentés de rappeler, avec le sourire, que le Maire de Puteaux avait affirmé, durant la campagne municipale, que son fils « n’était pas prêt » à prendre des responsabilités. Du menu fretin, donc.

Ils se déchainent en décembre. Il faut dire que notre maire a cherché l’éclairage des projecteurs avec l’affaire de la grille de l’Ile de Puteaux. En déclarant la guerre pour « délit de gueule » à son député, Jean Christophe Fromantin, elle a fini par voir revenir le boomerang.

Fermée unilatéralement sans préalable, ni discussion, punissant les Putéoliens plus encore que les Neuilléens, la grille sera réouverte sans discussion les jours qui viennent. Le Préfet des Hauts de Seine a tranché : la décision du maire de Puteaux est arbitraire, illégale, et surtout non fondée. L’argument de dégradations et préjudices sur l’espace public de notre ville a fait long feu car la police n’a enregistré ni constat, ni plainte. En évitant d’évoquer une mauvaise foi de Joëlle Ceccaldi, le Préfet classe l’affaire.

La mémoire des villes est très courte, cela aurait pu passer discrètement. Mais c’était sans compter avec les aspirateurs de Puteaux… La déferlante de 2000  appareils, de marque Hoover, offerts à un tiers des seniors de Puteaux pour un montant de 220.000€ puisés sur le budget de l’action sociale, soit 110 € par senior, a réveillé les journalistes en quête de révélations. M6, Le Figaro, Le Parisien… nous livrent à cœur joie ces jours-ci tout le bien qu’ils pensent de notre ville.

Ce que la presse ne sait pas (encore), ce sont tous les cadeaux qui dorment dans les entresols pour être distribués cette fin d’année ou ceux à venir sous d’autres formes : les dîners, les boites de chocolat, les présents aux élus , aux enfants des crèches et des écoles, aux personnes qui prennent rendez-vous, aux nouveaux électeurs, aux communautés de la ville… Le tralala habituel, quoi : il y a des élections bientôt !

Il suffirait qu’un journaliste malicieux s’intéresse de près aux habitudes festives de la ville pour terminer l’année par un feu d’artifice sur l’exception Puteaux. Une exception, rappelons-le, très menacée sur 2015.

Heureux comme un Putéolien dans ses délices de Capoue : l’illusion résistera-t-elle au passage de la presse ? Les Putéoliens préfèreront-ils le rêve à la réalité froide des jours sans galette, sans cirque et sans jeux ?

Pendant ce temps, dans les coulisses du conseil municipal, on serre les vis et on annonce des jours difficiles à venir.

____________________________________________________________________________________________________

A Puteaux, la maire offre des aspirateurs à ses électeurs pour Noël

La mairie des Hauts-de-Seine a distribué quelque 2 000 aspirateurs. Une initiative critiquée par l'opposition, qui parle de clientélisme.
LE SCAN POLITIQUE - L'opposition municipale dénonce la multiplication des cadeaux offerts par la mairie pour s'assurer la bienveillance des électeurs.

«Un bel outil de clientélisme», s'insurge Christophe Grebert (MoDem), conseiller municipal d'opposition à Puteaux (Hauts-de Seine). Le journal Métronews rapporte ce vendredi les raisons de sa colère: la maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud organise en cette fin d'année des festivités à l'attention des habitants les plus âgés de sa ville
Puteaux: Les aspirateurs offerts par la ville finissent sur le Bon Coin
N’aurait-il pas mieux fallu distribuer des chèques-cadeau? C’est du moins la question que se pose monputeaux.com, un blog politique de Puteaux (Hauts-de-Seine). Cette semaine, la municipalité a distribué des milliers d’aspirateurs aux personnes âgées de la commune. Ni une, ni deux, le cadeau de Noël s’est retrouvé à plusieurs reprises sur Le Bon Coin. Ce Putéolien espère ainsi le vendre à 90 euros et le livrer dans son emballage d’origine.
Puteaux: la "Maire-Noël" offre des aspirateurs à ses électeurs
Après les cartables roses ou bleus, Puteaux est à nouveau au coeur d'une polémique liée à ses cadeaux. La ville des Hauts-de-Seine a offert à ses seniors 3.000 aspirateurs. Une distribution dont le coût et l'inutilité soulève l'opposition.

“Vends aspirateur neuf”. C’est ce qu’on peut lire cette semaine dans plusieurs annonces publiées sur Leboncoin.fr. Jusque-là, rien de surprenant. Si ce n’est que ces aspirateurs ont été offerts par la ville de Puteaux à ses administrés les plus âgés. Joëlle Ceccaldi-Raynaud, la maire de cette ville située en région parisienne, a offert pour Noël 3.000 aspirateurs de la marque Hoover aux seniors. Un cadeau que s’est empressé de dénoncer l’opposition.

“C’est du gaspillage de l’argent public
A Puteaux, les aspirateurs offerts par la maire aux seniors
font polémique.
POLITIQUE - Peut-on offrir un cadeau à ses administrés? A l'approche de Noël, la maire UMP de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Reynaud a répondu "oui" à cette question. Comme en 2013. L'an dernier, c'est une machine à café que les seniors habitant dans cette ville des Hauts-de-Seine avaient reçu. En 2014, place aux aspirateurs, rapporte Christophe Grébert, élu d'opposition Modem.

Dans Metronews, il dénonce vendredi 19 décembre "un bel outil de clientélisme" de la part de la maire, facilement réélue en mars dernier. "Au moins 3500 aspirateurs ont été achetés par la ville pour une facture de plus de 220.000 euros ! Combien serviront effectivement aux personnes âgées de Puteaux?", se demande l'élu sur son blog. La mairie affirme de son côté qu'elle a déboursé la moitié.
"A Puteaux, une voix coûte 50 euros"
Puteaux : la maire accusée de clientélisme pour des aspirateurs offerts à Noël

Les élus de l'opposition municipale de Puteaux (Hauts-de-Seine) accusent Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire UMP de la ville, de s'attirer les faveurs d'une frange des électeurs grâce à des cadeaux.
Puteaux : quand les aspirateurs offerts pour Noël par la maire finissent sur leboncoin.fr
"VOTEZ POUR MOI!" - Comme tous les ans, la maire UMP de Puteaux se montre attentionnée avec le 3e âge. "Clientélisme" crie l'opposition.
La maire de Puteaux offre des aspirateurs: une forme de clientélisme ? Difficile à prouver
LE PLUS. La maire de Puteaux prend soin de ses administrés. Joëlle Ceccaldi-Raynaud, édile UMP de cette ville des Hauts-de-Seine, a décidé de distribuer des aspirateurs aux personnes âgées à l’occasion des fêtes de fin d’année. Ce type de pratiques clientélistes est-il légal ? Éclairage de l’avocat Thibaut Adeline-Delvolvé, associé au cabinet ADMINIS AVOCATS, spécialiste en droit public.
Voir la vidéo
Le très coûteux Noël de la maire de Puteaux
Doté d’un budget global record de 250 millions d’euros, cette municipalité gérée par l'UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud ne lésine pas sur les cadeaux à ses administrés.
Il suffit de se promener en ce moment dans les rues de Puteaux (Hauts de Seine) pour constater à quel point la ville a décidé de fêter Noël. Comme chaque année cette commune de 45.000 habitants n’a pas lésiné sur les illuminations. Dans certaines rues, elles pourraient même remplacer l’éclairage public classique. "La mairie consacre 600.000 euros aux illuminations cette année
Les cadeaux de la mairie revendus sur Leboncoin.fr
Les 3 000 aspirateurs offerts aux seniors de la ville pour Noël ne font pas que des heureux. Certains appareils sont proposés à la vente, encore dans leur emballage, sur un site de petites annonces.
Quand la maire de Puteaux se transforme en Mère Noël

Qui a dit que la Mère Noël n'existait pas ? Joëlle Ceccaldi-Raynaud, l'édile de la commune des Hauts-de-Seine, dépense sans compter pour ses administrés.
Quelle ville consacre 600 000 euros à ses illuminations de Noël, selon Christophe Grébert, un élu de l'opposition ? Paris ? Non, la capitale dépense un poil plus, 684 000 euros. Cette municipalité, c'est Puteaux, 45 000 habitants. Et le budget pour que la commune des Hauts-de-Seine brille de mille feux n'est pas le seul point qui fait grincer des dents.
La maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a pris l'habitude de gâter ses administrés pour Noël, comme le souligne Metronews. Elle a ainsi acheté des milliers d'aspirateurs Hoover et les a distribués aux personnes âgées inscrites au centre communal d'action sociale (CCAS). La municipalité indique en avoir acquis 2 000. Quant à l'opposant MoDem Christophe Grébert, il affirme dans les colonnes de Metronews qu'il y en aurait "entre 3 000 et 3 500, pour un coût estimé de 220 000 euros".
A Puteaux, la maire offre des aspirateurs à ses électeurs pour Noël
Après les cartables bleus ou roses, la maire de Puteaux (Hauts-de-Seine) distribue des aspirateurs à ses électeurs pour Noël, rapportent Metronews et BFMTV, vendredi 19 décembre. Quelque 2 000 appareils ont déjà été offerts à des personnes âgées.

"Une voix coûte environ 50 euros à Puteaux"

Certains de ces cadeaux sont déjà revendus sur Leboncoin.fr,
Une maire distribue des aspirateurs aux retraités de sa ville pour Noël
La maire UMP de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine, a décidé de gâter les personnes âgées de sa ville en leur distribuant des aspirateurs. L'opposition dénonce son "clientélisme"
Ses opposants au conseil municipal aurait pu la rebaptiser "la maire Noël". Joëlle Ceccaldi-Raynaud, l'élu UMP de la ville de Puteaux, près de Paris, a décidé de faire un joli cadeau à tous les retraités de sa ville : des aspirateurs flambants neuf.
La mairie de Puteaux distribue des aspirateurs aux électeurs pour les Noël

LE SCAN POLITIQUE - L'opposition municipale dénonce la multiplication des cadeaux offerts par la mairie pour s'assurer la bienveillance des électeurs...

 

 

Cet article a été publié dans Espace Presse, Articles. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.