Tout ce que vous avez voulu savoir et que la majorité municipale ne vous a jamais dit sur la place de Puteaux dans le Grand Paris

Au lieu de gloser sur les cartables, les nouveaux restaurants à la mode, la nouvelle garde-robe du Maire de Puteaux ou de ne parler que des lingots d’or, regardons plutôt ce qui se passe dans les coulisses de notre commune cet automne…

Sans tambour ni trompette, la Métropole de Grand Paris s’apprête à exister au 1er Janvier 2016. La nouvelle n’intéresse personne, et pourtant…

En Janvier, Puteaux intègre un grand territoire formé de nombreuses communes dont Neuilly, Nanterre, Courbevoie, Rueil, Saint Cloud. Le  projet de décret d’application vient d’être transmis aux différentes communes pour avis.

Pour l’instant, difficile d’imaginer ce qui passera de la gestion directe par nos villes à la gestion directe par ce nouveau territoire. Personne n’y voit encore clair. Mais comme la Métropole du Grand Paris commence par coûter de l’argent au contribuable avant d’être dotée de pouvoirs, nul doute que de grandes manœuvres silencieuses vont commencer bientôt !

Quelles sont les premières conséquences de ce changement pour Puteaux ?

Pour le 1er janvier, elles sont au nombre de 2 et ne changent pas la face du monde :

– la CASD (notre embryon d’intercommunalité avec Courbevoie) disparaît. Vu que c’était une coquille vide, on la voit s’évaporer sans regret. C’est moins drôle pour le Maire de Puteaux, son fils et 12 autres conseillers de la ville qui perdent du coup des indemnités avantageuses…

– Le Conseil municipal de Puteaux devra se prononcer le 8 octobre sur le projet et préparer son nouveau budget de « commune associée » pour le début de l’année. Sur quelles bases ? Nul ne sait…

Notre maire en colère, mais tout sourire dehors,  fait de son combat contre le territoire la page de couverture de son dernier magazine municipal. C’est un combat dépassé et l’avis défavorable sur le projet de décret que le Conseil municipal s’apprête à voter n’y changera rien. La machine de la grande Métropole s’est mise en route : dans ce nouveau territoire, Puteaux et Courbevoie deviennent une proie financière convoitée. Le butin de La Défense est très attendu !. En face d’elle, le Maire de Puteaux trouvera des élus déterminés à se faire entendre et pas du tout à s’effacer.

Dans ce contexte, il serait sans doute avisé de faire la paix avec le député-Maire de Neuilly, plutôt que de poursuivre une gué-guerre de petits mots. Dos au mur, il vaut mieux renforcer ses soutiens que ses adversaires !

Les élections régionales de décembre donneront un petit avant-goût des transformations territoriales à venir. Que ce soit Claude Bartolonne (PS) ou Valérie Pécresse (Républicains) qui l’emporte, il est bien certain que ni l’un ni l’autre n’apprécieront d’avoir, en face de la Région Ile de France,  une entité Métropole indépendante. De là à ce que la Région n‘en fasse qu’une bouchée, il n’y a peut être qu’un pas…

Dans l’immédiat, nous ne doutons pas que le Maire de Puteaux nous exposera en Conseil Municipal le 8 octobre prochain sa vison de cette future organisation territoriale et comment elle entend à l’avenir, à défaut de l’avoir fait jusqu’à présent, défendre les intérêts de ses administrés…

Cet article a été publié dans Articles. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.